Edcalu Production, la guilde !!!

26 juin 2006

Ami D'enfance... Partie 4

William était enfin de retour au près d'Elena, toutefois les chandelles allumées intriguaient l'homme qui ne se souvenait que d'une pièce sombre uniquement éclairée par la pâle lueur de la lune.  De toute façon il avait bien mieux à faire que de se préoccuper d'un tel détail. Le corps inconscient de la jeune femme n'avait pas bougé ne serait-ce que d'un pouce durant son absence, il s'inquiétait énormément de son état actuel; la probabilité de la perdre le rendait fou de rage. Il devait agir, toutefois la vieille femme ne semblait pas être du même avis. Celle-ci s'était assise sur le lit de la jeune fille et fouillait désespérément dans ses poches.
William était ébahi, lui qui avait remis tout son espoir en cette femme, n'était absolument pas certain d'avoir trouvé une solution convenable. La vielle femme semblait enfin avoir trouvé ce qu'elle cherchait. Elle sorti une petite boîte de sa poche et en sorti plusieurs comprimés fabriquées de manière artisanale qu'elle avala aussitôt. Puis sans toutefois se hâter elle s'approcha d'Elena et la regarda de ses vieux yeux fatigués...
William qui commençait à s'impatienter s'approcha brutalement et lui cria :
     - Mais quand comptez vous faire quelque chose ? Elle ne va pas bien, je vous en prie, vous devez...
     - Taisez-vous, lui rétorqua elle, comportez vous comme un homme ! Et attendez encore quelques  minutes.
Cela paraissait insensé à William, sa meilleure amie était là, allongé au sol, sa condition physique paraissait empirer, son teint devenait de plus en plus blanc...Il ne pouvait rien faire, il s'assit à même le sol et serra la main d'Elena de toute ses forces, comme pour lui montrer qu'il était là, présent à ses côtés.
Les secondes s'écoulaient comme des heures, ses quelques minutes semblait durer éternellement, soudain des bruits de pas se firent entendre. Une jeune fille ne semblant pas avoir plus de dix ans rentra dans la pièce en tenant dans ses mains un imposant bâton et ce qui paraissait être un vieux livre.
La vieille femme pris un air exaspéré et lui signala.
      - Tu en as mis du temps ! Tâche de faire plus vite la prochaine fois, cette femme n'est pas en grave danger mais ce n'est pas une raison.
Une telle annonce rassura quelque peu William qui commençait à percevoir une lueur d'espoir dans la situation. La vieille femme ôta son manteau et s'empara des objets qui venaient de lui être amenés, tout en s'agenouillant devant le réceptacle vide qu'était Elena sans son esprit, elle prononçait des phrases qui ne semblaient avoir aucun sens, après plusieurs secondes William compris qu'elle s'exprimait dans une langue ancienne qu'il ne devait pas connaître. Ses incantations se poursuivaient, une puissante force semblait envahir la pièce.
       - Fais sortir ce gamin d'ici Eve ! Il n'a pas à voir ce que je vais faire ! Ordonna t'elle.
Sans se faire prier William quitta la pièce, l'idée de laisser son amie seule ne lui plaisait guère mais il était rassuré par cette femme, elle lui paraissait pleinement maîtriser la situation. Le jeune homme s'installa dans le salon au-rez-de chaussée qu'il préféra laisser dans la pénombre. L'heure tardive de la nuit cumulée au fait que William supportait mal ce genre de situation fit qu'il s'assoupit dans un fauteuil.

Le corps d’Elena s’était totalement dissocié de son esprit, les deux femmes tentaient désormais de restaurer le lien entre ces deux. Mais son esprit était happé dans les dimensions spectrales, cette entité immatérielle luttait de toutes ces forces pour se débattre de l’emprise d’un esprit supérieur dévoreur d’âmes. Elena était encore jeune, elle n’avait pas pleinement appris à maîtriser ses talents, ce qu’elle avait tenté de faire pour sauver son frère n’était pas voué au succès. Son esprit faiblissait de minutes en minutes, elle serait bientôt à jamais perdue. Les deux envoûteuses qui pensaient ne pas avoir de mal à ramener l’esprit de la jeune femme, se livraient maintenant un duel sans merci quand au devenir d’Elena. L’esprit maléfique qui comprit bien vite que ce combat était perdu d’avance décida de se sacrifier plutôt que de perdre cette confrontation. Il fit exploser son esprit en vue d’anéantir celui d’Elena. L’envoûteuse ne compris pas tout de suite ce qu’il s’était passé, elle ne put pas empêcher la catastrophe, l’esprit d’Elena fut violemment touché, l’entité spirituelle se disloqua subitement, son esprit était maintenant détruit…

PS: Désolé de ce manque de post, j'étais pas chez moi ^^

Posté par Ed the 4th à 22:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 juin 2006

Ami D'enfance... Partie 3

Les rues qui habituellement étaient désertes à cette heure de la nuit brillaient par leurs activités, plusieurs auberges donnaient vie aux petites ruelles mal éclairés ; les passants déambulaient dans ce dédales de rues par cette chaude nuit étoilé. Cette joie et cette insouciance des passants irritaient William qui courrait au travers de la foule, tentant de se faufiler dans cette marée humaine qui peuplait le quartier commerçant d’Ascalon. Cette foule semblait comme un obstacle à sa progression, il ne savait même pas précisément où il se rendait, il devait trouver, oui trouver quoi que ce soit il devrait le ramener au plus vite vers Elena. Le quartier des ombres était enfin à portée, les torches se faisaient de plus en plus rares, les formes et les contours disparaissaient dans la pénombre.

Habituellement il ne se serait jamais aventuré seul et qui plus en pleine nuit dans le quartier le plus malfamé d’Ascalon peuplé de guildes d’assassins, de voleurs et des exclus de la société. William tentait de garder à l’esprit le nom de l’envoûteuse qui circulait depuis plusieurs semaines dans les conversations, Branet. Oui c’était ça, se disait le jeune homme, je dois trouver cette femme. Mais seul un coup du hasard aurait pu l’aider, à cet instant là, figé au beau milieu d’une ruelle exigu, une voix lui apparu venant d’une porte entrebâillée :

- Tu m’as l’air bien seul mon jeune homme…Rentre donc mes amies et moi sauront te guider. Des rires fusèrent de l’intérieur…

- Branet ! Je cherche Branet l’envoûteuse ! Où est-elle ? Répondis fébrilement William.

- Et bien tu m’as l’air pressé mon amour, tourne au coin de la rue tu trouveras bien quelqu’un qui la connaisses, ici on a tous entendu parler de ses pratiques douteuses, tu devrais faire attention à toi. Qui c’est ce qu’elle pourrait faire de toi…

Sans même un mot l’homme se remis en route, il ne voulait jusqu'à lors pas penser au fait qu’il n’était pas armé, au coin de la rue une jeune femme encapuchonnée était assise sous une devanture, William remarqua sa présence car il se senti observé. Mais cette sensation était étrange, la vieille femme ne le regardait pas, elle était recroquevillée sur elle-même fixant le sol comme une mendiante. Toutefois ce sentiment de malaise ne cessait pas, l’angoisse se répandait dans le crâne du jeune homme, c’était comme si l’on tentait de l’observer de l’intérieur, ces tentatives d’insinuation dans son crâne lui provoquaient une douleur immense. L’homme vidé de toutes ses forces tomba au sol, William prenait sa tête entre ses mains, la sensation de centaines d’aiguilles pénétrant dans son crâne cessa brutalement.

- Tu peux te lever, ton amie nous attend…quoique je ne sois pas sûr de pouvoir y faire 

grand-chose…Ah ces jeunes s’ils faisaient un peu plus attention aux conséquences de

  leurs actes…

La vieille femme avançait en direction d’une ruelle sombre tout en se parlant à elle-même, William ne comprenait rien, la situation lui échappait. Il se hâta de se lever pour ne pas perdre de vue la vieille femme qui semblait être au courant du mal qui rongeait Elena.

Elle se déplaçait étrangement, sa démarche laissait penser que ses pieds ne touchaient pas le sol, son cheminement vers les beaux quartiers semblait inexorable. Le jeune homme dépité n’indiquait même pas la direction à la vieille femme, elle semblait tout connaître, sa direction, ce qu’il lui restait à faire…Cette omniscience effrayait William, avait-elle lu dans son esprit ? Cette capacité probable de manipulation d’esprit laissait William songeur, il était impressionné, sa fascination envers les arts mentaux était apparue chez lui quand dans son enfance il avait vu un homme pratiquer de l’hypnose. Le jeune William se voyait déjà à l’époque manipuler les esprits, mais le talent auquel il venait d’être confronté dépassait grandement l’imagination de l’homme sonné. Il sorti de ses pensées quand il vis apparaître la demeure des Mac Lian.

Les chandelles étaient désormais allumées au premier étage…

Posté par Ed the 4th à 01:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 juin 2006

Ami D'enfance... Partie 2

Sans réfléchir William se pencha sur le corps inanimé, la mesure de son pouls semblait indiquer que son coeur fonctionnait toujours. Seuls ces battements réguliers rythmaient encore la jeune femme.
L'esprit d'Elena parvenait avec une difficulté intense à se mouvoir dans cette dimension magique, dépourvue de matière. Les formes et les sons étaient si confus, était-elle précisément en un lieu ? Existait-elle encore en tant qu'individu ?
La détermination de la jeune femme à l'égard de sauver son unique frère semblait prendre le dessus, lui faisant oublier toute sensation de crainte ou de douleur. La perte d'un être aussi cher n'était pas envisageable, elle ferait tout ce qu'y était possible. Les spasmes de douleurs qui secouaient ce corps sans vie inquiétaient énormément le jeune William. il se sentait terriblement impuissant et dépassé par la situation. Les manipulations spirituelles n'étaient pas pour ainsi dire la spécialité du jeune homme, ce manque d'expérience dans ce monde lui infligea une énorme douleur. Incapable d'agir pour secourir une personne qu'il portait dans son coeur, il comprit qu'il lui fallait trouver de l'aide.
A cette heure tardive de la nuit, il était inutile d'aller taper à la porte des guildes du voisinage. Depuis la dernière guerre les relations s'étaient durement détériorées, chacun se repliant sur lui-même. La population craignait la reprise d'un tel conflit qui pourrait détruire le peuple humain déjà très affaibli.

L'homme inquiet se souvint brusquement de l'existence d'une envouteuse rejettée par ses pairs dans le quartier, il se rappellait qu'elle avait déjà été bannie pour avoir franchi les limites autorisés par le roi Adelbern en manipulant l'esprit de plusieurs gardes hauts placés. Sa connaissance dans les arcanes interdites pourraient peux-être ramener l'esprit d'Elena.
William savait qu'il aurait du mal à la trouver à cette heure mais il était également persuadé que son domaine de prédilection était les bas-fonds d'Ascalon, préférant faire prévaloir son insctinct il parti en courant chercher la vieille femme.

"Allez vous-en !" Cria Elrik dans un ultime souffle, il avait perdu beaucoup de sang, tenir debout et se battre relevait maintenant du miracle pur. Ses gestes se faisant de plus en plus imprécis et lourds, la montée d'adrénaline parcourant son corps n'arrivait plus à compenser les impacts physiques de ses blessures.
Hugh reprenait lentement ses esprits, du sol il observait le combat dans un état inconscient, ne comprenant pas la situation.
Elrik trébucha, un troll se jetta sur le corps de l'homme apeuré et impuissant, sa silhouette disparut sous les coups puissants que lui assenaient les horribles bêtes...

Posté par Ed the 4th à 22:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Ami D'enfance... Partie 1

Dès leur plus tendre enfance, Elrik et Hugh ont toujours su et dès l'instant de leurs rencontre que leurs avenirs seraient liés. Là où les enfants de leurs âges ne pensaient qu'a jouer aux charrs et aux humains, ces deux enfants apprenaient ensemble les rudiments du combat.
Au fil des années l'orientation de chacun se fit dès lors surprenante, Hugh étudiant sans cesse dans la bibliothèque de l'académie de la magie de Poros pris bien vite conscience du potentiel destructeur d'uen telle maîtrise.
Son compagnon, Elrik plus téméraire et aventurier s'est toujours juré de devenir un grand combattant, les blessures et les défaites ne lui faisant pas peur car il savait qu'une défaite ne pouvait se solder que par une victoire future.

C'est ainsi que durant douze longues années il parcourèrent la Tyrie pour parfaire leurs enseignements, laissant derrière eux une famille inquiète. C'est dans cette crainte d'un non retour que leurs frères et soeurs cadets se lièrent d'amitié, Elena priant sans cesse pour leur retour.
Toutefois leur voyage n'était pas sans dangers, et c'est en voulant franchir le col de Kulgarth dans les cimefroides du Sud que les deux compagnons furent pris au pièges par une horde de trolls des montagnes, après une lutte acharnée durant laquelle Elrik tentait de repousser ses assaillants, Hugh ne pouvait que tout faire pour éviter la catastrophe. Epuisé par la quantité d'energie magique qu'il venait de dépenser, le jeune mage voyait déjà la fin arriver, les trolls étaient sans cesse plus nombreux, le combat semblait perdu d'avance.
Au même instant, dans des terres biens loitaines Elena ressentait le danger qu'était en train de vivre son unique frère, ses prières se firent de plus en plus intense, la seule solution lui semblait être de rentrer en communion parfaite avec Dwayna, déesse de la vie qui elle seule pourrait venir en aide au deux hommes.

Mais rien ne semblait y faire, la transe dans laquelle était maintenant entrée la jeune femme risquait de lui coûter la vie. Cela faisait maintenant plusieurs minutes qu'elle avait quitté son envellope matérielle et qu'elle errait dans les dimensions spirituelles des divinités.
Le combat ne tournait toujours pas en la faveur des deux hommes, Elrik n'avait pu esquiver une attaque causant à son bras gauche une grave blessure, son menbre cassé, ensanglanté lui faisant perdre énormément de force. Hugh en voulant recourir à ses dernières forces s'était évanoui.
Elrik devait maintenant tenter de sauver sa propre vie, mais il devait protéger son ami pour qui il aurait donné sa vie.

William qui avait entendu des cris venant de la chambre de son amie ne pu que s'imaginer le pire. Il enfila bien vite sa tunique et couru chez Elena pour lui venir en aide pensant qu'un de ses fichus assassin voulait s'en prendre à la fille du plus grand marchand ascalonien. La porte étant fermée il se jeta au travers de le fenêtre du rez de chaussée. La maison était vide, rien ne semblait montrer qu'une intrusion venait d'avoir lieu, de plus en plus inquiet par le silence de mort qui régnait dans la demure, il monta les escaliers quatre à quatre vers la chambre de le jeune femme.
Il ouvrit violemment la porte et constata le corps étendu sur le sol et inanimé d'Elena, il ne comprennait pas que s'était il passé ? Pourquoi était-elle dans un tel état ?

Posté par Ed the 4th à 14:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La nouvelle famille de la EDK

Deux amis d'enfance exilés sur le continent de Cantha se sont rencontrés et ont permi la rencontre merveilleuse entre deux individus.
Hugh Mc Grant et Elrik Mc Lian ont permis a William et Elena (Leur cadet) de ce marier et de vivre une fabuleuse histoire d'amour en Tyrie!

Ce couple attend avec impatience le retour du frere de Elena de son exil sur cantha pour parcourir ensemble les terre sauvages et impitoyables de la Tyrie

(extrait du livre de l'apocalypse chapitre 53 verset 259 selon Elrik le sanguinaire)

Elrik fut exilé pour cause de folie apparente et massacre de plus de cent personnes dans une auberge d'ascalon. Elrik le sanguinaire serait pour beaucoup Elrik Mc Lian, mais les circonstances sont telles que personne ne peut véritablement le confirmer.

Posté par Milidan à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 mai 2006

Un petit pas pour Gw un grand pour nous !

Victime d'un crime ? Ne sombrez plus dans la déprime, ces sauveurs qui ont peur plongent à votre secours ! Dès l'instant critique où tout le monde notre tactique c'est l'attaque !!
Harlock, les frères aldiren(Milidan et Milikisha), Nina et Kanthrea sont prêt à sauver le monde !
Mais de qui ? Le réponse est simple !!! Sauvons le monde du pire fléau jamais existé ... LES NOOBS !!!

Plus sérieusment si on est là c'est notre problème mais sachez que bientot ce sera le votre !

Posté par Ed the 4th à 00:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]