23 juin 2006

Ami D'enfance... Partie 3

Les rues qui habituellement étaient désertes à cette heure de la nuit brillaient par leurs activités, plusieurs auberges donnaient vie aux petites ruelles mal éclairés ; les passants déambulaient dans ce dédales de rues par cette chaude nuit étoilé. Cette joie et cette insouciance des passants irritaient William qui courrait au travers de la foule, tentant de se faufiler dans cette marée humaine qui peuplait le quartier commerçant d’Ascalon. Cette foule semblait comme un obstacle à sa progression, il ne savait même pas précisément où il se rendait, il devait trouver, oui trouver quoi que ce soit il devrait le ramener au plus vite vers Elena. Le quartier des ombres était enfin à portée, les torches se faisaient de plus en plus rares, les formes et les contours disparaissaient dans la pénombre.

Habituellement il ne se serait jamais aventuré seul et qui plus en pleine nuit dans le quartier le plus malfamé d’Ascalon peuplé de guildes d’assassins, de voleurs et des exclus de la société. William tentait de garder à l’esprit le nom de l’envoûteuse qui circulait depuis plusieurs semaines dans les conversations, Branet. Oui c’était ça, se disait le jeune homme, je dois trouver cette femme. Mais seul un coup du hasard aurait pu l’aider, à cet instant là, figé au beau milieu d’une ruelle exigu, une voix lui apparu venant d’une porte entrebâillée :

- Tu m’as l’air bien seul mon jeune homme…Rentre donc mes amies et moi sauront te guider. Des rires fusèrent de l’intérieur…

- Branet ! Je cherche Branet l’envoûteuse ! Où est-elle ? Répondis fébrilement William.

- Et bien tu m’as l’air pressé mon amour, tourne au coin de la rue tu trouveras bien quelqu’un qui la connaisses, ici on a tous entendu parler de ses pratiques douteuses, tu devrais faire attention à toi. Qui c’est ce qu’elle pourrait faire de toi…

Sans même un mot l’homme se remis en route, il ne voulait jusqu'à lors pas penser au fait qu’il n’était pas armé, au coin de la rue une jeune femme encapuchonnée était assise sous une devanture, William remarqua sa présence car il se senti observé. Mais cette sensation était étrange, la vieille femme ne le regardait pas, elle était recroquevillée sur elle-même fixant le sol comme une mendiante. Toutefois ce sentiment de malaise ne cessait pas, l’angoisse se répandait dans le crâne du jeune homme, c’était comme si l’on tentait de l’observer de l’intérieur, ces tentatives d’insinuation dans son crâne lui provoquaient une douleur immense. L’homme vidé de toutes ses forces tomba au sol, William prenait sa tête entre ses mains, la sensation de centaines d’aiguilles pénétrant dans son crâne cessa brutalement.

- Tu peux te lever, ton amie nous attend…quoique je ne sois pas sûr de pouvoir y faire 

grand-chose…Ah ces jeunes s’ils faisaient un peu plus attention aux conséquences de

  leurs actes…

La vieille femme avançait en direction d’une ruelle sombre tout en se parlant à elle-même, William ne comprenait rien, la situation lui échappait. Il se hâta de se lever pour ne pas perdre de vue la vieille femme qui semblait être au courant du mal qui rongeait Elena.

Elle se déplaçait étrangement, sa démarche laissait penser que ses pieds ne touchaient pas le sol, son cheminement vers les beaux quartiers semblait inexorable. Le jeune homme dépité n’indiquait même pas la direction à la vieille femme, elle semblait tout connaître, sa direction, ce qu’il lui restait à faire…Cette omniscience effrayait William, avait-elle lu dans son esprit ? Cette capacité probable de manipulation d’esprit laissait William songeur, il était impressionné, sa fascination envers les arts mentaux était apparue chez lui quand dans son enfance il avait vu un homme pratiquer de l’hypnose. Le jeune William se voyait déjà à l’époque manipuler les esprits, mais le talent auquel il venait d’être confronté dépassait grandement l’imagination de l’homme sonné. Il sorti de ses pensées quand il vis apparaître la demeure des Mac Lian.

Les chandelles étaient désormais allumées au premier étage…

Posté par Ed the 4th à 01:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Ami D'enfance... Partie 3

    bien jouer

    Ce coup ci William est trés bien mis en avant on comprend mieu a quoi il sinteresse li pitit mari bon bref extrémement interessant a demain la suite
    Ps: Gérôme me fait dire que Mac Lian il ne faut pas le "a" dans Mc

    Posté par Mili, 23 juin 2006 à 22:36 | | Répondre
  • Mais qu'est ce qu'il sais passé?
    Pourquoi tu n'as point mis les autres parties de l'histoire tu n'as plus d'idées?
    Bon c'est pas grave tchô!!

    Posté par milikisha, 26 juin 2006 à 10:21 | | Répondre
Nouveau commentaire